A propos

Un simple petit morceau de papier imprimé peut-il rassurer sur les compétences d’une personne? Dans notre société, un diplôme reste une « garantie » de crédibilité sur laquelle s’appuient les employeurs au moment d’offrir un poste. A tout le moins, son obtention reste un sujet de fierté pour son détenteur qui sait ce qu’il lui en a coûté, en terme de recherches, d’études, de mémorisation…et de finances.

En l’occurrence, un travail de fin d’études a été réalisé qui est venu comme nouer l’ensemble de la formation. Celle-ci comprenait une série d’ateliers pratiques à visée thérapeutique pour tous les participants et une formation théorique accessible aux futurs théâtrothérapeutes.

Le diplôme en théâtrothérapie est relativement récent, je vous l’accorde! Comme dans tout métier qui a le développement de la personne comme objet direct, le plus grand respect s’impose. Un outil peut sembler opportun au thérapeute et rebuter le client. C’est toujours lui qui a le dernier mot, c’est lui qui sait d’instinct ce qu’il est prêt à tenter.

J’ai la certitude que le rire produit par le jeu théâtral libère doublement:

-les tensions psychiques s’allègent,

-des potentialités nouvelles s’expriment pour le plus grand bien des comédiens.

Les bénéfices apportés par la pratique de l’improvisation théâtrale restent acquis, les protagonistes en verront les fruits dans leur vie quotidienne, en famille, au travail, dans la vie sociale

L’établissement d’une relation de confiance entre le client et son thérapeute, quel qu’il soit, reste incontournable, diplôme ou pas!

Publicités