Des gens comme vous et moi font de l’impro!

Atelier impro Faisons comme si (1)

Entre Noémie, 19 ans, future infirmière, et Marc, 82 ans, fonctionnaire retraité- qui affirme « garder la pêche » grâce à mes ateliers; tout un panel de personnes aux horizons variés s’amusent à faire de l’improvisation théâtrale une fois par semaine à la Villa François Gay.

Qu’est-ce qui différencie mes ateliers d’autres lieux où l’on pratique de l’improvisation?

Tout d’abord, pas de match inter-équipe, ni de challenge, du style: Jouez une scène de la bataille de Napoléon à Waterloo, tout en vous mettant dans la peau d’un animal, tel que vu sur une scène d’Anderlecht; assez réussi mais réservé à des professionnels!

Ensuite, les impro de Faisons comme si… se font entre les 6 ou 8 participants inscrits, sans appel à des spectateurs externes, d’où une grande sécurité pour jouer en amateur.

Car c’est bien de cela dont on a besoin: de la confiance pour oser des répliques culottées, dire ses quatre vérités à une voisine importune, ou s’essayer dans la peau d’un héros ou d’une vedette qu’on aimerait être, ou encore, simplement inventer des histoires trop drôles!

En préparant les thèmes des improvisation, je veille à faire la part belle aux émotions que certains contextes sociaux tendent à réprimer. Mais toujours en passant par des mises en situations étrangères à la vie réelle des participants, laquelle vie ils n’ont pas à raconter!

Venez essayer un de ces quatre jeudis de juillet de 18h à 19h30 pour 15 euro/atelier.

Je vous y attends avec grand plaisir!

Isabelle de Lovinfosse

Pour un contact personnel: 0486/ 02 74 13

Avec Marina, Manuela, Anne, Sabine, Corinne, Angie, Audrey, Géraldine, Annie, Marc et Joël !

 

Installez un distributeur de dentifrice !

2015-07 - StageImpro

Première soirée du stage d’été : comment ça marche ?

Certaines participantes venaient pour la première fois : j’ai donc commencé par donner les règles de base d’une impro réussie (pour en savoir plus, cliquez ici).

Puis, j’ai proposé quelques mises en situation, à réaliser en duo. Je suis chaque fois surprise de découvrir tant de talents cachés chez des personnes qui débutent dans l’improvisation !

En fin d’atelier, j’ai lancé l’histoire des distributeurs de dentifrices.

Le thème de l’improvisation est le suivant : la gagnante d’un appel à projet (qui consiste à placer des distributeurs de dentifrices un peu partout dans la ville) est interrogée sur un plateau TV : elle est en compagnie d’une représentante d’une marque de dentifrice, d’une déléguée d’une grande compagnie de chocolats et bonbons, d’une consommatrice lambda, et enfin, d’une dentiste.

Chacune a choisit le rôle qui lui convenait et s’est placée dans le demi-cercle figurant le plateau télé. Très peu de consignes ont suffi pour obtenir un vrai débat !

La représentante en chocolats a spontanément adopté un accent italien (tiens donc !), et n’a pas hésité à accuser la fabricante de pâte dentifrice de mettre de l’huile de palme dans ses produits !

Cette petite anecdote pour illustrer que l’on peut et l’on doit sortir du scientifiquement / socialement / politiquement correct pour donner plus de relief aux improvisations…

Je n’interviens pas en cours de spectacle sauf si une personne en met une autre en difficulté (prend toute la parole, par ex.) ou se détourne du public ne montrant que son dos !

La photo ci-dessus a été prise dans la salle habituelle, décorée pour les enfants qui y font un stage d’été également.

Isabelle

P.S. Vous souhaitez en savoir plus sur les ateliers ? Donnez-moi un coup de téléphone ou envoyez-moi un courriel ! Les prochains ateliers débutent en septembre.