Septembre: les vendanges et l’improvisation, une même ivresse?

vendanges

Rappelons-nous les jeux de rôles que nous faisions étant enfant: Faisons comme si tu étais un bandit très dangereux et moi un policier! ou Faisons comme si j’étais la maîtresse et vous les élèves! ou Faisons comme si on était des indiens! Oh, les belles après-midis passées à être quelqu’un d’autre, à se dépasser dans un rôle de grand, à ruser pour échapper au danger ou au contraire, à suivre une piste pour attraper des méchants… Autres souvenirs, plus calmes, ceux qui tournent autour des poupées par exemple!

Rassurez-vous, nous restons des adultes, mûrs et (parfois trop) sérieux! Dans mes ateliers, je mets en place un cadre qui favorise le retour à la spontanéité des enfants, à leur goût du jeu, à leur capacité d’invention. Après quelques exercices d’échauffement, je propose des mises en situations pour deux, trois ou plus de participants -les autres font office de public- qui permettent de réaliser des improvisations souvent très drôles!

Les bénéfices apportés par les ateliers d’improvisation sont: une belle énergie partagée, une détente profonde, un regain de confiance en soi, des interactions sociales plus fluides… et s’étendent au-delà du groupe, en famille et au travail!

Je vous attends à la rentrée, au choix:

Le mardi 22 septembre 2015 de 14h à 15h30 ou

le mercredi 23 septembre 2015 de 10h30 à 12h ou

le jeudi 24 septembre 2015 de 18h à 19h30.

À bientôt !

Isabelle de Lovinfosse

P.S. Merci à http://www.contrepoints.org/2013/10/03/141260-nouvelles-mesures-annoncees-contre-vin/vendanges pour son illustration qui présente à la fois des adultes et des enfants!

Publicités

Installez un distributeur de dentifrice !

2015-07 - StageImpro

Première soirée du stage d’été : comment ça marche ?

Certaines participantes venaient pour la première fois : j’ai donc commencé par donner les règles de base d’une impro réussie (pour en savoir plus, cliquez ici).

Puis, j’ai proposé quelques mises en situation, à réaliser en duo. Je suis chaque fois surprise de découvrir tant de talents cachés chez des personnes qui débutent dans l’improvisation !

En fin d’atelier, j’ai lancé l’histoire des distributeurs de dentifrices.

Le thème de l’improvisation est le suivant : la gagnante d’un appel à projet (qui consiste à placer des distributeurs de dentifrices un peu partout dans la ville) est interrogée sur un plateau TV : elle est en compagnie d’une représentante d’une marque de dentifrice, d’une déléguée d’une grande compagnie de chocolats et bonbons, d’une consommatrice lambda, et enfin, d’une dentiste.

Chacune a choisit le rôle qui lui convenait et s’est placée dans le demi-cercle figurant le plateau télé. Très peu de consignes ont suffi pour obtenir un vrai débat !

La représentante en chocolats a spontanément adopté un accent italien (tiens donc !), et n’a pas hésité à accuser la fabricante de pâte dentifrice de mettre de l’huile de palme dans ses produits !

Cette petite anecdote pour illustrer que l’on peut et l’on doit sortir du scientifiquement / socialement / politiquement correct pour donner plus de relief aux improvisations…

Je n’interviens pas en cours de spectacle sauf si une personne en met une autre en difficulté (prend toute la parole, par ex.) ou se détourne du public ne montrant que son dos !

La photo ci-dessus a été prise dans la salle habituelle, décorée pour les enfants qui y font un stage d’été également.

Isabelle

P.S. Vous souhaitez en savoir plus sur les ateliers ? Donnez-moi un coup de téléphone ou envoyez-moi un courriel ! Les prochains ateliers débutent en septembre.